Double vainqueur du maillot tricolore en 1950 et 1951, trois fois tenant de la tunique jaune de la Grande Boucle (1953 à 1955) ainsi qu'une année avec les liserés arc-en-ciel de champion du monde (1954) arborés sur le torse, Louison Bobet est incontestablement une des grandes figures du cyclisme français.
A Saint-Méen-le-Grand en Ille-et-Vilaine, commune où naquit ce prodige du cyclisme breton, un musée à la gloire de son champion est installé depuis une vingtaine d'années. Un endroit qui nous fait découvrir les multiples facettes du dit ''boulanger de Saint-Méen" ...

Le numéro des "Coulisses de l'exploit" consacré à Louison Bobet

A propos de Louison Bobet 

Louison Bobet voit le jour, le 12 mars 1925 dans le village breton de Saint-Méen-Le-Grand (Ille-et-Vilaine). Si déjà tout petit, il semble être prédestiné à la pratique de la petite reine, Louison découvre avant tout le métier de boulanger avec son père. Mais amoureux de sport et  par dessus tout de cyclisme, il s’y prête au jeu et gagne sa première course de vélo à 17 ans. Il remportera notamment durant sa carrière, 2 titres nationaux, 3  Tours de France et un maillot arc-en-ciel de champion du monde ainsi que plusieurs classiques. Il deviendra également un grand chef d’entreprise dans le domaine de la thalassothérapie.
Il disparait à tout juste 58 ans à la suite d’une longue maladie.  

Les grandes lignes du parcours de Louison Bobet

Un chiffre à retenir

0

le nombre de victoires finales consécutives sur le Tour de France (1953, 54 & 55).
Louison Bobet est le premier coureur à inscrire cette performance au palmarès de la Grande Boucle.

Recommandez cette page
comments powered by Disqus
Version imprimable Version imprimable | Plan du site

© MémoireSport 2013-2017