> Cyclisme |
André Darrigade (France) dit "le Landais bondissant"

Date de publication : 20 août 2019

A l'occasion du 90e anniversaire du coureur, l'ouvrage "André Darrigade, "le Landais bondissant" nous rappelle les états de service d'un attaquant, rapide au sprint, champion du monde, vainqueur notamment de Bobet dans un championnat de France et de Coppi dans un Tour de Lombardie, équipier d'Anquetil dans le Tour de France, épreuve dans laquelle il a remporté 22 étapes, le classement par points à deux reprises, et porté, durant 19 jours, le maillot jaune. Retiré à Biarritz, Darrigade demeure le dernier grand sprinter français.

A propos d'André Darrigade

Les grandes lignes du parcours d'André Darrigade

1953 :

1ère participation au tour de France et première victoire d'étape lors de la 12e entre Luchon et Albi
 

1955 :

Il décroche son unique titre de champion de France juste devant un champion du Monde qui n'est d'autre que Louison Bobet
 

1956 :

Le Landais remporte la célèbre classique du Tour de Lombardie mais surtout décroche son premier maillot jaune sur la Grande Boucle

1959 :

A Zandvoort (Pays-Bas), André Darrigade enfile l'enviée tunique aux liserés arc-en-ciel de champion du Monde
 

1964 :

Dernières victoires sur le Tour pour l'Aquitain lors des 2e et 18e étapes
 

1966 :

Après 14 participations consécutives, le sprinteur-rouleur fait ses adieux au Tour de France après plus d'une vingtaine de levées de bras sur les étapes et 19 jours en jaune. Il clôturera aussi sa carrière professionnelle 

Un chiffre à retenir

0

le nombre de victoires d'étapes sur le Tour de France en quatorze particpations à la Grande Boucle.

Recommandez cette page
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Contact - Mentions Légales - Partenaires

©MémoireSport depuis 2006 / 2013-2019